Le Grand oral dure 20 minutes avec 20 minutes de préparation.  


Au début de l'épreuve, le candidat présente au jury deux questions.


Ces questions portent sur les deux enseignements de spécialité soit pris isolément, soit abordés de manière transversale. Elles mettent en lumière un des grands enjeux du ou des programmes de ces enseignements. Elles sont adossées à tout ou partie du programme du cycle terminal. Pour les candidats scolarisés, elles ont été élaborées et préparées par le candidat avec ses professeurs et, s'il le souhaite, avec d'autres élèves.


Si les deux spécialités sont A et B, les possibles sont :


Les questions sont transmises au jury, par le candidat, sur une feuille signée par les professeurs des enseignements de spécialité du candidat et portant le cachet de son établissement d'origine.



20 min de préparation


« Le jury choisit une des deux questions. Le candidat dispose de 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et réaliser, s'il le souhaite, un support qu'il remettra au jury sur une feuille qui lui est fournie. Ce support ne fait pas l'objet d'une évaluation. L'exposé du candidat se fait sans note. » 


Le support est un document nécessaire sélectionné par le candidat pour étayer son propos (image, schéma, graphe, données chiffrées ou cartographiques, etc.). Il ne s’agit pas de son plan ou d’extraits de son propos. 


Exemple d'un élève qui a travaillé durant son projet sur un prototype de four solaire.


Le jury  sélectionne une question parmi les 2 proposées :


Q1 : Comment optimiser la cuisson des aliments en fonction du lieu où nous nous trouvons et du moment choisi ? 

Q2 : Dans quelle mesure l’énergie solaire peut-elle supplanter les énergies fossiles dans la cuisson des aliments ? 


La question Q1 est plutôt orientée math = problème de positionnement des panneaux et orientation ; optique géométrique, utilisation de GeoGebra, etc...

La question Q2 peut se traduire par : est-ce que le four possède une puissance thermique suffisante pour la cuisson des aliments ? plutôt SI  = calcul de puissance et rendement, étude du rayonnement solaire, isolation des panneaux et pertes thermiques etc...)


Choix de la Q2, 


 Durant les 20 minutes de préparation, l’élève a préparé sur la feuille A4, ce document de présentation en recto-verso.





 5 min de présentation d'une question


Le candidat explique pourquoi il a choisi de préparer cette question pendant sa formation, puis il la développe et y répond. 

Le jury évalue les capacités argumentatives et les qualités oratoires du candidat.


Temps court, absence de notes, debout, un non spécialiste dans le jury. 


Il faut aller à l’essentiel, hiérarchiser, assumer l’oralité, argumenter. 





 10 min d'échange


Le jury interroge ensuite le candidat pour l'amener à préciser et à approfondir sa pensée. Il peut interroger le candidat sur toute partie du programme du cycle terminal de ses enseignements de spécialité et évaluer ainsi la solidité des connaissances et les capacités argumentatives du candidat.


Il faut savoir écouter, réagir et répondre avec pertinence, enrichir sa pensée, argumenter.




 5 min sur l'orientation


Le candidat explique en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d'études, voire son projet professionnel. Il expose les différentes étapes de la maturation de son projet (rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix de ses spécialités, etc.) et la manière dont il souhaite le mener après le baccalauréat.


Le jury mesure la capacité du candidat à conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations.


Il faut décrire la maturation de son projet (étapes, hésitations éventuelles…), en montrer la cohérence, exprimer ses motivations.























Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Sites web iPhone faciles